Saison 2010-2011 : Championnat régional de cross court

2973888679_2_9_0eVFLP8C

Missions accomplies en individuel et par équipe

Le cadre des championnats

 

Avec le climat qui s’est rafraîchi dans la région ces derniers jours, contrairement à la dernière fois, le sol était particulièrement rigide comme on pouvait s’y attendre. N’ayant pas de pointes de 9 mm, c’est avec du 12 mm que je me suis dirigé vers l’aire de départ. Cela n’a fort heureusement pas eu de mauvaises conséquences sur mes articulations après la course. C’est donc sous une température glaciale qu’on allait devoir en découdre. J’ai été contraint d’enfiler une tenue de grand froid : gants, chaussettes hautes, bandeau, bonnet et tee shirt sous le débardeur. Il était hors de question de prendre le moindre risque quant à cela.

2973888679_2_9_0eVFLP8C

L’hippodrome lavallois de Bellevue-La-Forêt, terre d’accueil de ces championnats 2011.

 

Le duel dans la course

 

Avec Raphaël, on s’est livré un véritable duel « à la Lemond-Fignon » que je ne suis pas prêt d’oublier de sitôt. D’entrée de jeu, j’ai pris un départ assez prudent un peu comme à la Chapelle sur Erdre trois semaines plus tôt. Tous les membres de l’équipe sont partis de cette façon. Cependant, avec la foule de bons coureurs qu’il y avait à ces régionaux, cela a eu pour conséquence de nous reléguer rapidement très loin derrière.

2973888679_2_13_QNu6X9pb

Il me fallait remonter le gros peloton d’engagés au plus vite avant la première difficulté. Je voyais Sébastien, quelques mètres devant moi, qui entamait le même effort. A la sortie de l’hippodrome, 840 m avaient déjà été effectués. Je m’étais alors replacé comme je l’espérais. Puis, il fallait faire face à la première difficulté du jour : une côte assez courte mais très sélective. Je l’ai passée sans difficulté. Au bout de celle-là, j’ai eu la surprise de voir Raphaël quelques mètres à peine derrière moi. Il avait visiblement opté pour la même stratégie de course que moi en ne prenant pas de risque sur le départ.

2973888679_2_3_LNCBHr5n

A l’entame de la deuxième boucle de près de 2 km, je remontais plusieurs coureurs dans le rouge. Devant moi, très loin, j’entrapercevais Sébastien au milieu de très bons coureurs du département. Il a poursuivi brillamment sa folle remontée. L’écart était devenu très important entre lui et nous.

2973888679_2_5_EFmmtQVT

La dernière côte se profilait. C’est le moment que j’ai choisi pour élever la cadence me sentant dorénavant vraiment à mon aise sur ce type d’effort. Juste derrière, Raphaël avait lâché quelques mètres. A ce moment-là de la course, j’ignorais tout de mon classement général. J’étais incapable de dire avec certitude si je figurais dans la première moitié ou non. Si près du but, il ne fallait donc surtout pas se relâcher.

A l’approche du final, Raphaël a su revenir en trombe dans la descente en sous-bois. Puis, c’était déjà l’heure de l’épilogue. Après avoir m’avoir devancé de quelques longueurs dès l’entrée de l’ultime ligne droite longue de 300 m, je l’ai rattrapé à mi chemin. Nous étions ensuite au coude à coude sur 50 m. Puis, à 100 m de la ligne d’arrivée, alors que je commençais à craquer, il a fait parler son second souffle pour faire la différence. Il me devance finalement de 2 secondes. Rien que sur ce sprint incroyable, nous avons remonté au moins 4 à 5 coureurs.

Au bilan, nous sommes tous les deux dans la première moitié des arrivants à quelques places près, qu’on a sûrement gagnées sur ce final à rebondissement. Malgré qu’il m’ait devancé, j’en garde toutefois un très bon souvenir car je n’ai jamais eu la sensation d’aller si vite sur un cross. Cela se confirmera à l’annonce des résultats. Par ailleurs, ce duel amical nous a permis à tous les deux de nous surpasser, et ainsi d’être qualifié en individuel. Je suis maintenant à 2-2 avec lui. Le 5ème set dans 15 jours s’annonce très prometteur !

2973888679_2_7_UjzrvOfd

Le champion régional de cross court Hamid Essaid.

 

L’équipe a su relever la tête après la déroute de la Chapelle

 

Devant, Sébastien était intouchable : aux portes du top 50 régional avec une vitesse de moyenne 18.3 km/h. Après m’avoir mis 43 secondes à la Chapelle, j’ai affiché un retard de 46 secondes sur lui à Laval, malgré une très bonne prestation de ma part. C’est dire le niveau auquel il se situe aujourd’hui. Il confirme sa place de leader incontesté du demi-fond du club cette saison.
Derrière, Raphaël est revenu à son meilleur niveau en lavant par l’occasion l’affront des départementaux. Christophe a montré une nouvelle fois qu’il était bien plus qu’un potentiel remplaçant en s’octroyant la 4ème place de l’équipe. Florian a craqué dans la deuxième boucle et laisse donc échapper cette dernière place parmi les « titulaires » pour la deuxième fois d’affilée. Puis, auteur d’une bonne course, Jean s’empare de la 6ème et dernière place qualificative par équipe.
La plus mauvaise opération du jour revient à Anthony qui finit 7ème. Pour lui, les cross s’arrêtent à ce stade cette saison. Enfin, à noter le mérite qui revient à notre sprinter Nicolas pour avoir mené à terme ce cross qui a dû être très dur pour lui. Il réalise une plutôt bonne performance car, après avoir bénéficié de la dernière place qualificative du département, tout lui prédisait l’enfer en Mayenne. Finalement, il arrive tout de même à mettre une vingtaine de coureurs derrière lui et peut sortir de ces championnats la tête haute.

 

Un bilan plutôt satisfaisant qui me propulse tout droit à la 1/2 finale des championnats de France

2973888679_2_11_vmfmVSnG

Mon objectif au classement général était d’obtenir la qualification individuelle. Or, sachant que seul 50 % des arrivants étaient qualifiés, il me fallait donc figurer à l’arrivée dans la première partie du classement final. 101ème sur 203 arrivants : objectif atteint ! Par ailleurs, je finis 37ème du département. J’ai donc gagné deux places par rapport à il y trois semaines.
Par catégorie, je suis 21ème espoir. J’avais été aux portes du top 10 aux départementaux ; je suis à celles du top 20 aux régionaux. Cela confirme le niveau relevé de notre catégorie en Loire-Atlantique. Néanmoins, je suis un peu déçu de voir que trois coureurs de ma catégorie sont à moins de 10 secondes de moi. Je pense qu’en prenant plus de risque au départ, il y avait moyen d’aller les chercher.
En terme de vitesse, 17.2 km/h de moyenne me sont attribués à l’arrivée ; soit un record de vitesse amélioré de 0.5 km/h et la barre des 17 km/h enfin atteinte.
Par équipe, nous nous hissons au 18ème rang régional sur les 30 équipes qui s’étaient qualifiées à ce championnat. 21 équipes étant qualifiées, la qualification collective est donc également validée. Cela permettra ainsi à Christophe, Florian et Jean de nous accompagner en Charente dans deux semaines, malgré leur présence dans la 2ème moitié du classement.
Au sein de l’équipe, je figure à la 3ème place et je donne rendez-vous à Raphaël pour l’ultime manche de notre duel dans deux semaines.
Dorénavant, le cap est donc mis sur Roullet St Estèphe (16), lieu d’organisation du championnat inter-régional de cross, appelé aussi championnat « pré France » ou encore 1/2 finale du championnat de France de la discipline. Les meilleurs coureurs des régions Pays de la Loire, Poitou Charente et Centre seront au rendez-vous.

 

Lien vers l’article du site du CAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *