Saison 2009-2010 : Cross de l’Erdurière

2694817744_1

Le cross de l’Erdurière junior 2009

Nous sommes arrivés sur le lieu de l’événement aux alentours de 14h. La course junior masculin s’élançait à 14h35. Elle comprenait une petite boucle et deux moyennes boucles. Le tout mesurant 5 kilomètres. Globalement assez peu de monde était au rendez-vous. A mon échauffement, j’ai repéré la présence de 3 coureurs que j’ai qualifié d’intouchables, ceux-ci m’ayant déjà battu lors de courses précédentes.

Nous avons pris le départ entre deux averses. Seulement un peu plus d’un vingtaine de coureurs étaient engagés.

J’ai décidé de partir vite. J’ai achevé la petite boucle en 3ème position. A ma grande surprise, ce rythme ne me paraissait pourtant pas si élevé que ça. Cependant, au fur et à mesure de l’avancée la course, le rythme s’accélérait, les virages serrés boueux et les bosses se multipliaient.
La première moyenne boucle se finit pour moi à hauteur de la 4ème place talonné de près par le 5ème.
Je sentais que je commençais à ralentir. Je voyais derrière moi les coureurs se rapprocher. Je regardais de plus en plus le temps affiché sur ma montre.
A l’arrivée, à l’issue d’une deuxième moyenne boucle, je finis 6ème quelques mètres derrière le 5ème qui m’avait doublé un peu plus tôt.
C’est une grande satisfaction. J’ai pu ainsi monter sur le podium, les 10 premiers étant récompensés. Le spectre des cross s’est légèrement évanoui dorénavant à mes yeux.

2694817744_1

Le podium

Les bonnes nouvelles :
– Je finis 6ème mais 3 coureurs me précédant sont natifs de l’année 1990 donc espoirs lorsque le changement définitif de catégorie sera opéré en janvier et un coureur a une licence de triathlète donc ne pourra prendre part aux championnats départementaux. Je finis donc au fait 2ème junior si on pouvait le dire comme ça.
– Seulement 4 entraînements dans les jambes depuis les foulées vertaviennes il y a 2 semaines, et malgré tout, aucune fatigue ou baisse de forme
– Je n’avais avant ce cross qu’un seul temps de référence véritablement (le Cross de l’Erdre) étant donné qu’au cross départemental, j’avais abandonné. Au Cross de l’Erdre l’année dernière, qui était un 4.7 km, j’avais couru en 15 km/h de moyenne. Aujourd’hui, j’ai couru en un peu plus de 16 km/h de moyenne.
– A l’arrivée, je ne me suis pas senti réellement fatigué. J’avais un peu la même sensation qu’à l’arrivée des foulées nantaises.

Mais :
– J’ai la possibilité de courir encore mieux. Je ne pousse pas assez sur mes bras et ne cours qu’avec mes jambes comme dirait mon entraîneur qui a aussi ajouté que je manquais d’abdominaux.
– Je manque de motivation pour ces cross. Avec davantage de motivation, je me serai davantage concentré sur le coureur finissant 5ème au lieu de m’attarder sur le 7ème. Puis, sans arrêt, à partir de la 10ème minute de course, je regardais mon chrono en pensant avant tout à ce qu’il se rapproche le plus possible des 17-18 min synonymes de fin de course. Car on peut le dire : je ne prends aucun plaisir à courir les cross.

Il y a toujours des côtés à améliorer pour des compétiteurs. Il ne faut jamais se satisfaire de ses temps pour continuer de s’améliorer.
Pour ce qui est de la motivation, elle viendra rapidement lorsque j’aurais cumulé quelques courses comme ça s’achevant par des podiums.
Quant à ma technique de course, je vais m’y attarder davantage lors des séances d’entraînement. Le tout en continuant bien évidemment les séances de musculation qui me semblent maintenant indispensables pour développer mes abdominaux notamment, et ainsi me faciliter la tache pour plus lever mes genoux lors de l’effort et gagner en vitesse.

Au programme dans les jours à venir :
Une bonne semaine avec 6 entraînements au programme m’attend avant une semaine un peu plus tranquille (4-5 entraînements) pour récupérer avant le cross de la Chantrerie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *