Saison 2016 – course n°3 : Marathon nocturne de Luxembourg

LUX16WN000100_0307

L’ING Night Marathon de Luxembourg 2016

 

LUX16WN000100_0003

Le 28 mai 2016 se tenait le marathon nocturne de Luxembourg. Résidant au Grand Duché au même instant, je me devais d’y prendre part pour ce qui sera mon 4ème marathon. Après la Postlaf (10 km) et la LTC Laf (5 km), je clôturais ainsi de la meilleure des façons mon expérience luxembourgeoise. Retour en image sur cette 11ème édition !

L’avant course

Depuis le début de l’année 2016, je me suis préparé à cette épreuve en réalisant un total de 726 km sur 21 semaines. Clairement, j’ai pu monter en régime pour les épreuves intermédiaires qu’étaient la Postlaf et le LTC-laf (fin mars). Malheureusement, j’ai eu du mal à enchaîner par la suite. Les phases de déplacement professionnels/blessure/maladie/flemme ont pris l’ascendant si bien qu’un mois avant le marathon il était devenu clair dans mon esprit que je le ferai que pour être finisher.
Pour clôturer cette préparation, toute la semaine précédant le marathon, j’étais en vacances au Portugal. Mon retour au Luxembourg s’est effectué samedi à 14h, le départ étant programmé sur les coups de 19h, cela me laissait 5 heures de battement. Pas l’idéal avant d’aborder la distance mythique.

Dès mon retour dans la capitale, j’ai pris la direction de Luxexpo pour retirer mon dossard et prendre connaissance de l’atmosphère avant de rentrer très rapidement dans mon quartier de Limpertsberg pour me préparer et surtout me reposer.

17h45 était l’heure que j’ai choisie pour rendre sur les lieux de l’événement. Un petit footing de 15 minutes jusqu’au Glacis – lieu depuis lequel de nombreuses navettes (toutes pleines) attendaient les coureurs pour leur permettre de rallier le quartier d’affaires du Kirchberg.

Le départ était donné à 19h.

Le parcours du marathon était très exigent comme en témoigne ce profil altimétrique. Par ailleurs, il comprenait de nombreuses relances. La tâche s’annonçait ardue.

hoehenprofile_ing-night-marathon-luxembourg-2016

 

LUX16WN000100_0008

Les abords de Luxexpo – lieu de départ et d’arrivée de cette 11ème édition

LUX16WN000100_0091

LUX16CF011000_0011 LUX16WN000100_0224

LUX16WN000100_0307


LUX16WN000100_0244

LUX16WN000100_0270



LUX16KT016000_0356

LUX16EM023000_0289

LUX16XV017700_0126

La nuit commence à arriver alors que nous sommes dans le Grund – la ville basse de la capitale

LUX16ES056000_0196

LUX16US026000_0049

Il fait sombre, les rues sont désertes et les côtes se multiplient. 


LUX16TW017000_0212 LUX16TW017000_0211


LUX16TW017000_0210 LUX16TW017000_0011

LUX16EM043001_1817

Dans le dur alors que le circuit prend la direction du Kirchberg pour rallier la zone d’arrivée.

La dernière ligne droite

 

LUX16WN110100_0007

 

LUX16JR068400_0567

LUX16JR068400_0568 LUX16NM098400_0244

Le classement final

1) KOMEN John – 02:12:57
2) BELLOR Yator – 02:14:52
3) DUNCAN CHERIYOT Koech – 02:16:22
[…]
84) DU BOISLOUVEAU Charles-Henry – 03:23:38

 

Synthèse de ce 4ème marathon

Malheureusement, après une première partie de course en 14 km/h sur des bases légèrement supérieurs à 3h, j’ai commencé à lever le pied progressivement. J’étais alors accompagné par un coureur amateur d’ultra trail qui venait de faire un 100 km sur route et avait pris part à la Diagonale des Fous l’année précédente. Discussions très intéressantes. Il finira le marathon (qu’il n’avait pas véritablement préparé) en environ 3h05.

A partir du 30ème kilomètre, j’étais dans le rouge. Bien trop tôt pour espérer bien figurer jusqu’au bout. Régulièrement je sentais des crampes venir dans mes ischios. J’ai connu plusieurs phases de marches/footing jusqu’à l’arrivée. Je me serai donc heurté une 3ème fois au mur du marathon.

Je m’y attendais avec mon manque de préparation le mois précédant l’épreuve et mes vacances au Portugal juste avant.

Je finis en un peu de 3h23.

Objectif accompli : finir et être quadruple marathonien !

14508540_10211209066721689_520696604_n

Une 4ème médaille de marathonien

Et maintenant ?

Mon immersion au Luxembourg ayant touché à sa fin récemment, je suis rentré en Loire-Atlantique et les récentes rumeurs évoqueraient une inscription aux Foulées du Tram 2016 – course à laquelle je n’ai plus participé depuis 5 ans. Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *