Les championnats d’Europe d’athlétisme 2010

2908364395_1

Comment ne pourrais-je rien dire dessus ! Ce sport qui me passionne depuis un peu plus de deux ans a été à son apothéose dans le clan français cette année avec 18 médailles dont 8 titres européens notamment. Certains étaient prémédités : le relai 4X100 m français, les 100 et 200 m de Christophe Lemaître et Renaud Lavillenie à la perche ; d’autres étaient moins attendues : Yoann Diniz le marcheur revenant, Mahiedine Meckissi au steeple (on voyait plus Bob Tahri l’emporter) ; et enfin d’autres encore étaient perçues comme des bombes venues de nulle part : Miriam Soumare sur 200 m et Romain Barras au décathlon.
Cela est venu au bon moment pour le sport tricolore après la grosse débâcle au foot, nos athlètes nationaux ont été parfaitement dans la lancée de leur homologues cyclistes du Tour de France (vainqueur de 6 étapes et du maillot à pois).

Mes cinq coups de coeur de la semaine ont été dans l’ordre :

1. La finale du 3 000 m steeple
C’était du jamais vu dans l’histoire. Au bout de 100 m, les deux finalistes tricolores annoncés comme largement favoris par les spécialistes décident de s’échapper et de faire une course d’équipe en prenant chacun des relais de 300-400m avant de se jouer la victoire au dernier tour.

2. Nouredine Smail en finale du 5 000 m
Il s’est assez aisément qualifié pour la finale, lui qui a eu tant de mal à avoir les minimas pour Barcelone. Pour dire, il ne les a même pas faits sur 5 000 m mais sur le 3 000 m steeple et ce seulement 2 semaines avant ces championnats. Comme trois autres Français y étaient engagés, les dirigeants ont accepté qu’il s’aligne sur 5 000 m. En finale, il a livré une très belle prestation en finissant 4ème alors qu’il était très loin de figurer parmi les prétendants au podium (et même à un top 5 éventuel). C’est une belle revanche pour lui. Je note aussi qu’il a fait 13’38 en finale et lors des séries … soit 6 secondes de plus qu’au meeting de Carquefou !

3. Les finales de Christophe Lemaître sur 100 m et 200 m
Après des mauvais départs, il a su remporter les deux titres de fort belle manière. C’est très prometteur pour la suite de sa carrière. Chapeau l’artiste !

4. Abdellatif Meftah en finale du 10 000 m
Il a osé prendre le train à son compte et a été à l’origine de la première sélection de coureurs dans le groupe de tête. Jusqu’à 4 tours de la fin, il y figurait encore. Malheureusement, il a complètement craqué sur les derniers 800 m pour ne finir que 10ème mais la course qu’il a faite mérite le respect.

5. L’or de Romain Barras au décathlon
C’était une des « bombes » de la semaine. Personne n’attendait ça de lui, du haut de sa trentaine. J’ai beaucoup apprécié également.

J’ai aussi un petit coup de gueule à passer. Il concerne les minimas fixés par le DTN sur demi-fond/fond. Je trouve ça scandaleux qu’ils soient si exigeants que cela. Sur 5 000 m, ils étaient de 13’26 … alors que Mo Farah a gagné la course en 13’31… Après les journalistes vont lancer des polémiques en remettant en cause le niveau de nos athlètes sur ces distances là… alors qu’on a beaucoup d’athlètes qui mériteraient de figurer à ces échéances internationales.

2908364395_1

En photo, nos deux athlètes tricolores largement en tête du 3 000 m steeple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *