Saison 2010-2011 : Cross court de la Chantrerie

2954187191_2_25_BRfom6WK

   L’édition 2010 du cross de la Chantrerie

 

2954187191_2_13_RHFuiKHI

Comme chaque année, le dernier week-end du mois de novembre est marqué par le cross du SNAC au sein du parc de la Chantrerie (notre terrain d’entraînement de fartleck). L’année dernière, j’avais participé à la course junior. Cette année, j’ai participé au cross court. C’était ma seizième compétition de l’année 2010. A cette occasion, il fallait être particulièrement motivé pour se lever tôt, défier les conditions climatiques et livrer une prestation honorable le long des 4400 m au programme. Des douze courses de la journée, le cross court était la première épreuve à s’élancer dès 10h20. En plus d’être mon premier cross chez les espoir-séniors, c’était seulement ma deuxième course post semi marathon de Paris aux côtés de Valentin et Aurélien (après l’affront des 10 km de Saint Sébastien). J’avais donc à coeur de livrer une belle prestation.

Mes premières foulées dans la cour des grands

2954187191_2_17_f7rkHWyG

Pour ceux qui l’ignorent, depuis la saison dernière, les changements de catégorie se font le 1er janvier de chaque année. Néanmoins, entre la reprise de chaque nouvelle saison en septembre et ce changement officiel de catégorie, il est possible de délaisser, sur les cross ffa, sa catégorie de course pour courir avec sa catégorie à venir. Je suis dans le cas de ces coureurs qui, au 1er janvier prochain, se retrouveront au milieu d’une nouvelle catégorie d’âge, à savoir la catégorie espoir pour ma part. Les espoirs courent avec les seniors sur les cross et deux choix de course leur sont proposés : le cross court (4 km environ) ou le cross long (de 8.5 à 9.5 km). Pour les championnats de cross 2011, je courrai uniquement les cross courts en accord avec le club qui compte qualifier une équipe aux championnats « pré-France » sur cette distance. Lors du cross de Couëron de la quinzaine précédente, je n’avais pas opté pour le changement de catégorie en raison de l’absence de cross court espoir-senior et de l’unique présence d’un cross long de 8.5 km. A l’occasion du cross de la Chantrerie, j’ai choisi de prendre cette option.

 

De belles ambitions malgré une préparation loin d’être optimale

 

Elle a été très influencée par des événements externes mêlés aux conditions climatiques scandinaves qui ont fait leur apparition ces derniers jours sur la Loire Atlantique. Du coup, le bilan global de ma préparation est bien maigre depuis Couëron, et, en plus de cela, je n’ai à aucun moment eu de bonnes sensations avec toujours l’impression d’être dans le dur.
Malgré tout cela, j’avais comme objectifs, d’une part, d’améliorer ma meilleure moyenne horaire sur cross, et d’autre part, d’être le meilleur du CAC à l’arrivée, ce qui n’était pas mince affaire vu mes piètres performances récentes aux entraînements.

 

Mon premier cross chez les espoirs-seniors

 

Je ne suis arrivé sur place que 40′ avant le départ de ma course. En conséquence, mon échauffement a été particulièrement court : un petit footing de 15′ en compagnie de Baptiste et Valentin, puis il était déjà venu l’heure de se mettre en tenue de course. Je me suis contenté d’une seule brève accélération avant de me tourner vers la ligne de départ.

2954187191_2_25_BRfom6WK

Un peu moins de 250 coureurs étaient prêts à s’élancer. Cela me changeait des cross junior à 30 unités. Parmi ceux-ci, on était une bonne dizaine de coureurs du CAC. Je me suis placé vers la deuxième ligne des partants dans l’attente du coup de pistolet du juge arbitre. Le sol était assez dur sans trop de boue. On bénéficiait de l’avantage d’être la première course de la journée.

2954187191_2_23_segUwHkR

La course s’était lancée. J’ai pris un départ en deux temps. Tout au long de la première ligne droite, je suis parti à peu près au même rythme qu’au cross de Couëron. Puis, voyant qu’il fallait réagir pour me replacer et ne pas me laisser devancer si tôt dans la course par les meilleurs, j’ai fait une brusque accélération sur près de 400 m. Je me suis ainsi repositionné à hauteur de la 15ème place.

2954187191_2_29_1G1IT0Wm

Puis, à l’approche de la première des deux côtes au menu de chaque boucle, je commençais à diminuer mon allure pour ne pas puiser trop tôt dans mes réserves. J’achevais cette première boucle vers la 20ème position.

2954187191_2_27_tM0CP8qf

J’ai ensuite été contraint de baisser mon allure sur la deuxième boucle car mon départ un peu rapide commençait à se faire ressentir et il ne me fallait surtout pas me mettre en sur-régime. Malgré cela, j’étais en grosse difficulté au deuxième passage de la « double côte ». Je laissais donc quelques coureurs me dépasser sans chercher à m’accrocher. Puis, j’assurais ma place en guettant de temps à autre derrière moi si un partenaire du CAC ne revenait pas à mon contact. La situation restait stable alors que la fin de la course approchait. J’étais calé vers la 30ème position. Après cette double difficulté, il ne restait plus que 800 m de plat avant de rallier la ligne d’arrivée. J’accélérais alors la cadence pour lancer le sprint de loin. Je dépassais plusieurs coureurs qui devaient alors payer leur départ trop rapide.

Après un quart d’heure d’effort, c’était déjà venu l’heure du sprint. Comme à l’édition 2009 du cross junior de la Chantrerie et au dernier cross junior de Couëron, j’ai été dominé une nouvelle fois dans cet effort si particulier par Baptiste (coureur junior de l’ESCO). Félicitations à lui ! Néanmoins, je peux me satisfaire d’avoir gagné 4 places uniquement sur ce sprint final.

Le bilan du jour est très satisfaisant. Je finis 28 ème sur les 226 coureurs engagés (licenciés et non licenciés), 4ème junior, meilleur du CAC et j’améliore mon record de vitesse sur cross avec un beau 16.70 km/h de réalisé. Tous les objectifs sont donc accomplis ; comme quoi la forme sur les compétitions ne reflète pas toujours celle affichée aux entraînements.
Par équipe, notre première équipe se classe 5ème sur 21. Cela laisse présager de belles perspectives dans l’optique des championnats de cross 2011.

Aurélien finit 49 ème en 16’27 ». Valentin se classe 86 ème en 17’13 », ce qui est une satisfaisante prestation pour lui qui n’est pas un spécialiste de ces courtes distances et qui est en pleine préparation du Menestrail le week-end prochain.

Pour ma part, cette course est donc de loin la plus accomplie de la saison pour l’instant. Après le bon lancement de la saison de cross du côté de Couëron la quinzaine précédente, c’était le cross de la montée en puissance aujourd’hui. Maintenant, c’est vers le cross court de la Chapelle sur Erdre que je me tourne, et sur lequel j’espère confirmer ma performance du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *